26 juin 2017

Le masque du Développement Durable tombe enfin !

.
Un document de travail interministériel envisage de revenir sur l'interdiction d'utiliser des néonicotinoïdes, une famille de pesticides aussi appelés "tueurs d'abeilles".
La France faisait office d'exception car ces agents représentent près de 40% des pesticides utilisés dans le monde. Seulement voilà, la législation européenne non seulement autorise les néonicotinoïdes mais refuse la possibilité d'un état membre de l'interdire.

La promesse électorale d'Emmanuel MACRON était de ne pas lâcher de lest quant à la politique environnementale de la France, une de ses premières mesures sera d'autoriser l'utilisation des "tueurs d'abeilles".
Ce matin sur RMC face à Jean-Jacques BOURDIN, le nouveau ministre de l'agriculture, Stéphane TRAVERT a du mal à tenir sa langue de bois, il donne toutefois les vraies raisons de cette orientation :
  1. Conformer le droit français au droit européen (ce dernier étant prépondérant), 
  2. Préserver les rendements de production agricole face au défi démographique actuel et à venir,
  3. L'absence de substitut à ces molécules, justifiant ainsi leur emploi intensif.
Le Président MACRON entend donc mener une politique environnementale faisant fi des considérations environnementalistes ! Du pur génie ? Non, à mon sens c'est l'essence-même du Développement Durable...

Voici enfin au grand jour le vrai visage du Développement Durable promu par nos gouvernants : un concept mondialiste, régie par l'impératif technique d'entretenir 7 Mds d'humains.

"Make our planet great again" comme il disait...

GF
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis compte, au plaisir d'échanger sur le sujet !