5 mai 2014

A quoi reconnait-on une démocratie ?

.
Ce que j'aime par-dessus tout dans la démocratie - toute ironie mis à part - c'est qu'on peut diffuser sur une chaîne parlementaire un reportage bien documenté (césar 2013 du film documentaire !) sur la connivence découlant d'intérêts croisés entre le monde politique, le monde des affaires et les médias, ces derniers n'ayant jamais eu un rôle d'information mais de pure propagande et d'asservissement. Le tout conté avec un cynisme à toute épreuve, sans que ceci ne déclenche une quelconque révolte citoyenne. Quelle puissance de la démocratie !

Et oui, ce que j'aime par-dessus tout dans la démocratie, c'est son cynisme. Sa stratégie et sa technique sont tellement performantes qu'elle peut se permettre d'expliquer dans les moindres détails comment on abrutit les masses à coup de propagande masquée pour enfin mener le troupeau vers l'idéal sociétal : le consumérisme écervelé.
Les médias, l'artillerie lourde de nos gouvernants, nous enferment intellectuellement mais également physiquement. Nous ne pensons et vivons que par la main du maître, telles des marionnettes. Je doute d'ailleurs que les puissants aient réellement conscience de cet état de fait, eux-mêmes semblent avoir perdu leur libre arbitre...

Tout ceci n'est pas nouveau, une montagne de références plus ou moins dissidentes (depuis le 19e siècle !) nous explique, nous prévient, nous indique le chemin que prend la société vers la déshumanisation morale et bientôt physique. Nous n'entendons rien, nous suivons doctement. Quelle puissance ! Je suis fasciné.
Notre société est autocratique et autocentrée, c'est la technosociété, nous ne pouvons sortir du cadre défini. Peut-être que de s'y conformer reste la voie la plus intelligente, finalement.

GF
.
"Les nouveaux chiens de garde"(2012), diffusé sur LCP le 4 mai 2014 20h30 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis compte, au plaisir d'échanger sur le sujet !