23 avr. 2013

Les citoyens aboient, la société passe...

.
Très intéressant ce qui se passe en ce moment en France !

On milite pour/contre le "mariage homosexuel" que certains s'obstine à appeler "mariage gay" (refusant la version marketing "mariage pour tous") ;
certains se prennent pour des progressistes héritiers des lumières ;
d'autre pour des défenseurs de la condition familiale et du droit des enfants ;
on se traite d'homophobe, d'intolérant, de fasciste... ;
ça cri, ça tape, ça défile ;
on se tape dessus à l'assemblée ;
du coup c'est la grande course à l’échalote historique entre les médias-faiseurs-d'abrutis pour savoir si on ne revivrait pas les années 1789, 1848, 1930, 1968...
Bref, c'est la "chienlit" auraient pu dire certains. Ah bah non, ils l'ont dit !  :o)
Passons ces agitations.

On voit surtout que la question du mariage entre homosexuels n'est pas d'ordre économique ; elle n'est pas d'ordre politique, malgré les récupérations ; elle n'est pas d'ordre social ; l'aspect religieux est plus complexe, laissons-le de coté. Cette question est éminemment sociétale, c'est une question de civilisation.
  • Le retour sur les grandes dates de contestations citoyennes est intéressante, mais pour en faire quoi ? On oublie surtout de regarder le présent. L'enseignement des révolutions passées nous montre une chose : on n'a jamais trouvé de solution aux problèmes soulevés, il n'est donc pas étonnant qu'on continue de râler. On ne s'est surtout jamais posé la question en terme de choix de civilisation, si ! à la fin du 18e siècle : on lui a d'ailleurs coupé la tête à la civilisation !  :op
Observons que les opinions émises autour de ce débat pour/contre sont indépendantes de la couleurs de la peau, de la nationalité, de la culture, de l'obédience religieuse (je compte l'athéisme dedans), des idées politiques, de l'âge, de la catégorie socio-professionnelle.
Ce débat oppose deux visions de société : l'une plus traditionnelle (on a coupé la tête du roi mais pas de ce qu'il représentait), l'autre plus progressiste (moins héritière des lumières que de la révolution industrielle). J'aborde le sujet dans ce billet.
  • Info-conso : dans mon propos, "traditionnelle" n'est pas péjoratif et "progressiste" n'est pas pour autant mélioratif.
Ces signes sont ils annonciateurs d'un changement de civilisation ou bien de la prise de conscience et de la révolte face à une société qui nous échappe ? question à la con, mais je vous la pose quand même.

Les citoyens aboient, la société suit son cours... On sent comme une blessure (peut-être narcissique ?) à cet état de fait. On n'a pas fini de grogner.

GF
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis compte, au plaisir d'échanger sur le sujet !