29 août 2013

La technosociété (1) : la science et la technique

.
"La technique intègre la machine à la société, la rend sociale et sociable. Elle met de l'ordre, elle clarifie et rationalise : elle fait dans les domaines abstraits ce que la machine a fait dans le domaine du travail"

Jacques Ellul dit :

   - Que la technique ne se réduit pas à la machine ;
   - Que considérer la technique comme une simple application de la science est erroné ;
   - Qu'au contraire, aujourd'hui c'est la science qui est devenu un moyen de la technique.



Chapitre I : Techniques  

1. Situations

Machines et techniques

Quand on parle de "technique", on pense instinctivement à la "machine". C'est une erreur de perception. Cette erreur vient du fait que la machine est la forme la plus évidente et la plus impressionnante de la technique. Toutefois sans la machine, l'industrie et le mouvement technique n'existerait pas.
  • La machine est profondément inhumaine, aliénante, et tend à façonner la société à son image. Toutefois elle reste un objet, et même si cet objet a une forte influence sur l'homme, l'homme peut à tout moment s'en défaire et s'affirmer hors de la machine.
Mais la situation de la technique est bien différente de celle de la machine. Aujourd'hui, la technique a dépassé le domaine industriel et assume la quasi totalité des activités humaines. La machine a brusquement fait irruption dans une société qui n'était pas faite pour la recevoir, quand bien même la technique a intégré la machine à la société en lui créant un contexte favorable.
  • La technique a ainsi infiltré toutes choses, la société est devenue un système technique. C'est ce système ce que j'appelle technosociété.

Science et technique

La vulgate est celle-ci : la technique est simplement une application de la science. Cette vue traditionnelle est radicalement fausse et relève d'une méconnaissance totale de la technique et de la science.

Historiquement, la technique a précédé la science : les hommes primitifs avaient des techniques bien que dénués de toute théorie scientifique. Il faut attendre l'invention de l'écriture -encore une technique, pour que l'on puisse théoriser et structurer la pensée humaine.
Notons deux exemples célèbres : (1) chez les grecs, la technique vient du monde oriental et non de la science hellénique ; (2) la machine à vapeur est le fruit de tâtonnement expérimentaux, la science thermodynamique viendra près de deux siècles plus tard.

Aujourd'hui, la science nécessite un énorme appareillage et c'est souvent une petite avancée technique qui permet de débloquer une impasse scientifique (cf. recherches sur l'atome dans les années 1920-40). Si bien que sans la technique la science n'a plus aucune consistance et ne propose qu'un monde spéculatif, fait d'hypothèses et de théories, qui ne peut satisfaire les besoins humains.
  •  On remarque également que les théories scientifiques (destinée à décrire l'environnement) sont peu à peu devenues des théories de la technique (sciences de l'information, théorie des jeux par ex.). On voit alors la science devenir elle-même un outil de la technique.
Lors du 19e siècle, nous avons brutalement et définitivement basculé dans un monde hyper-rationnel où la science est devenue uniquement un moyen de la technique. Et on le voit tous les jours autour de nous : on ne considère la science que par sa finalité technologique.

GF
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis compte, au plaisir d'échanger sur le sujet !